Comment vérifier la bonne santé financière d’un artisan?

Évaluer la santé financière de chaque entreprise est toujours une tâche difficile. En réalité, les données économiques visibles dans le bilan et dans les résultats peuvent être difficiles à analyser et donner lieu à une lecture erronée. Par ailleurs, une entreprise qui semble en bonne santé de l’extérieur peut s’avérer être peu rentable à long terme en matière d’investissement.

Le rehaussement du chiffre d’affaires

La croissance du chiffre d’affaires est l’un des indicateurs les plus évidents pour les analystes financiers pour découvrir l’état financier d’une quelconque entreprise.

Cet indicateur permet d’évaluer la croissance de l’activité de l’entreprise en question et de se rendre compte si elle a fait de nouvelles entrées sur le marché ou pas. Par ailleurs, cet indicateur ne détermine pas tout à fait la santé d’une entreprise, ce qui fait que d’autres facteurs sont également à prendre en compte dans la hausse du chiffre d’affaires.

La croissance des recettes

L’une des raisons pour laquelle on peut dire qu’une entreprise est totalement stable en matière de bourses est qu’elle a une recette croissante et importante. Par ailleurs, la capacité à engendrer des cash-flows supplémentaires ou la réduction des charges contribuent également dans cette croissance du chiffre d’affaires.

La mesure de ces bénéfices est un critère perspicace étant donné qu’il comptabilise l’ensemble de tous les éléments dans la balance de l’entreprise. D’ailleurs, afin d’en être rassurée sur le résultat, une étude de rentabilité doit compléter cette évaluation.

L’existence de la rentabilité

Le gain est un facteur potentiel lorsqu’il s’agit de la santé financière d’une entreprise étant donné qu’il est déterminé en faisant le rapport de son résultat et de son chiffre d’affaires. Par ailleurs, la rentabilité augmentera si la hausse du chiffre d’affaires est moins rapide que la hausse du gain.

De plus, cette rentabilité doit toujours être en comparaison avec celle des concurrents dans le même domaine d’activité afin de mieux l’évaluer. Par conséquent, si elle est faible, cela signifie que la gestion de l’entreprise est amendable même en générant plus d’espèces.

Le remboursement des dettes

La capacité à rembourser ses dettes pour une entreprise est généralement mesurée en fonction des dettes et la marge du cash-flow.

Cet indicateur permet à l’analyste de contester jusqu’à combien d’activités l’entreprise pourra-t-elle payer ces échéances en l’honneur de sa trésorerie. Par ailleurs, un long délai démontre que l’entreprise a du mal à rembourser ce qu’elle doit et aussi qu’elle est trop faillible pour résister aux adversités qui pourront survenir.

Le crédit de l’entreprise

Cet indicateur permet de voir si la société a la capacité de rembourser ces dettes par l’intermédiaire de ses différentes ressources.

Par ailleurs, dans une entreprise en parfaite santé financière, la somme des opérants, des créances et des assortiments doivent être plus élevés que ses dettes.

D’ailleurs, cette solvabilité de l’entreprise est donnée par le ratio capital propre sur l’endettement global. Ce qui signifie que plus le ratio est fort, plus la solidité financière de l’entreprise est majeure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *